23ième arrête: U.S. Cellular Field (8 septembre 2014)

Après notre match à Milwaukee, nous sommes restés dans la ville car nous voulions visiter la brasserie Miller le lendemain! Comme on vous l’a dit, visiter les brasseries est une des activités les moins chères que l’on trouve (gratuit à Milwaukee!). Vers 5h30 du matin, nous avons eu une petite surprise : nous dormions dans un stationnement de Wal-Mart et un policier est venu nous réveiller et nous demander de quitter car la ville de Milwaukee ne permet pas aux gens de passer la nuit dans leur véhicule. Même les camionneurs autour de nous ont dû partir… on se retrouve chez McDonalds et on attend l’ouverture de la brasserie. J’en profite pour rédiger mon dernier rapport!

ws1.1 ws1

Comme nous vous l’avons dit dans le rapport sur les Brewers, Milwaukee est la ville de Miller. Cette brasserie est fusionnée avec Coors, que nous avons visité à Golden au Colorado. Elle est possédée en ce moment par une compagnie : SAB Miller (South African Breweries). La brasserie a été créée en 1855 par un immigrant Allemand qui cherchait aux États-Unis le lieu parfait pour brasser sa bière : il a arrêté son choix sur Milwaukee pour l’abondance de l’eau.

ws2 ws3 Comme les autres grandes brasseries, Miller a survécu à la prohibition en se tournant vers des produits non alcoolisés comme les boissons gazeuses. Miller est surtout connue pour avoir créé la première bière légère : Miller Lite. Cette bière compte pour 50% de la production de la brasserie de Milwaukee. D’ailleurs, 40% de la production de cette brasserie se dirige vers la ville de Chicago.

ws4 ws5 On visite la ligne d’embouteillage, la salle de brassage et le centre d’expédition. On finit par visiter les caves où Frederick Miller conservait ses barils de bière. On termine bien sûr par la dégustation de la bière Miller… Bon ce n’est pas la bière la plus goûteuse mais c’est rafraichissant et gratuit! On quitte Milwaukee rapidement car on doit se rendre à Chicago pour un match le soir même! N’ayez crainte, Chicago et Milwaukee sont à moins de 2 heures de routes l’une de l’autre. On prend donc notre temps et nous sommes bien heureux car nous avons une chambre d’hôtel pour se laver et bien dormir! ws6 Chicago possède deux équipes de baseball, les Cubs et les White Sox. Nous visiterons les White sox ce soir et nous reviendrons la semaine prochaine pour voir les Cubs. On arrive assez tôt au match (on a vu quand même un peu de tailgating!) car les fans reçoivent un t-shirt gratuit ce soir! Voyant que, après la pause du match des étoiles, leur équipe ne se dirigeait pas vers une saison gagnante, l’organisation a décidé d’ajouter des soirées de promotions : chandail gratuit pour toutes les parties à la maison le lundi soir jusqu’à la fin de la saison. Belle façon d’attirer les fans. ws7 Aussi, c’était la journée ‘’bark at the park’’ : apporter votre chien au stade. Les propriétaires de chiens défilaient sur le terrain avant le match avec leurs animaux en plus d’avoir une section pour eux hors des estrades derrière le champ : station d’eau, borne fontaine et échantillons de nourriture pour chien étaient de mise. ws9 Nous avons un peu visité le stade par nous même avant le match. Au champ, on a apprécié qu’il y ait beaucoup de place pour se promener. On y retrouve aussi plusieurs statues de joueurs ou membre de l’organisation des White Sox. Du stade, on peut traverser la rue par un passage afin d’aller dans une énorme boutique qui vend des produits de toutes les équipes de sports de Chicago : White Sox, Bulls, Bears, BlackHawks et Fire (rien des Cubs bien sûr!). En se rend ant au balcon supérieur, On a une très belle vue sur la ville de Chicago. Si vous observer bien, au US Cellular Field, vous pouvez trouver deux bancs bleus parmi la masse de bancs verts. Plus précisément, les bancs bleus sont ceux qui étaient utilisés à l’ouverture du stade en 1991. Bref, ces deux bancs représentent l’endroit où on atterrit deux coup de circuit de la série mondiale de 2005, série remporter par les White Sox. ws8 Quand les White Sox ont quitté le vieux Comiskey Park, c’était le plus vieux stade en utilisation dans les ligues majeures (titre qui appartient au Fenway Park aujourd’hui). Les White Sox ont tenu à conserver quelques éléments : l’endroit où était le marbre du vieux stade est encore visible dans le stationnement et on a reproduit le ‘’exploding board’’ au champ centre. Des affiches tournent et des feux d’artifices explosent lors des coups de circuits de l’équipe. Malheureusement, à cause de l’évènement canin, l’équipe a décidé de ne pas activer cette attraction hier. On retrouve aussi une réplique de la fameuse douche qu’on retrouvait au Comiskey Park où les fans pouvaient se rafraichir lors des journées chaudes! ws12 Nous avons aussi les attractions habituelles : grande zone enfant, patio\bar, restaurant à côté de l’enclos des releveurs au champ droit, etc. Appart ça, il n’y a pas tant de choses à voir au U.S. Cellular Field! Heureusement, nous rencontrions Steve, un fan des White Sox qui est resté avec nous tout au long du match. Il nous a beaucoup parlé de l’organisation des White Sox. On a d’abord posé la question : est-ce vrai toutes les rumeurs qui disent que les alentours du stade sont très dangereux? Selon lui, c’était vrai il y a 20-25 ans. Aujourd’hui, Chicago est encore une ville très dangereuse mais on ne doit pas s’inquiéter des alentours du stade. La zone est devenue très commerciale et la plupart des gens viennent en voiture et se stationne comme nous dans le stationnement adjacent au stade. Nous n’avons pas ressenti de danger hier dans le ‘’south side’’. ws13 Pour les fans de l’équipe, Steve nous a dit que l’année 2005 a vraiment aidé à attirer des gens à l’U.S. Cellular Field. Il nous a parlé du match de bris d’égalité de 2008 connu sous le nom du match ‘’blackout’’. Les fans étaient tous habillés en noir et les Sox ont battu les Twins pour se diriger en séries d’après saison! Après 2005, le nombre de fans au match a fortement augmenté et a lentement chuté depuis, tenant compte que l’équipe n’a participé qu’une seule fois aux séries d’après-saison depuis 2005. Ils ont une année difficile et on comprend pourquoi il y avait si peu de fans hier soir. Steve nous a aussi beaucoup parlé du stade. Construit en 1991, il est le dernier construit avant la vague de stade néo-classique. Il fut inspiré en partie du Kauffman Stadium de Kansas City. En essayant de conserver certains aspects du Comiskey Park tout en innovant, ils ont commis des erreurs. Par exemple, les bancs complètement en haut sur le balcon supérieur étaient beaucoup trop hauts. Ces erreurs ont obligé l’équipe à investir dans plusieurs vagues de rénovations. La forme du stade permet que, peut-importe où on est assis dans le stade, nous n’avons pas la vue obstruée. Dans les diverses rénovations, les murs du champ ont été rendus inégaux afin de rendre le jeu plus excitant. Le stade est aussi reconnu pour être avantageux pour les frappeurs : on vous en parlera plus tard! Merci à Steve de nous avoir fourni toutes ces informations, on est heureux d’en avoir appris plus sur les White Sox! ws10 Pour le match, nous étions assis dans les Bleachers du champ droit, première rangée (derrière la terrasse du restaurant…)! Les White Sox avaient désigné au monticule Hector Noesi et les Athletics d’Oakland envoyaient Sonny Gray. Les White Sox commencent le match en force : Adam Eaton marque sur une erreur de Brandon Moss et Alexei Ramirez marquera sur un ballon sacrifice : 2-0 White Sox en première manche. Le match prendra par la suite un rythme très lent : peu de coup sûrs et beaucoup de roulants à l’arrêt court. En cinquième manche, on se fait réveiller brutalement par une longue balle de Josh Reddick qui tombe juste devant nous! Un joueur était sur les sentiers et c’est 2-2. Le prochain frappeur, Jed Lowrie, s’élance sur le premier lancer et envoie la balle encore devant nous! Les A’s prennent l’avance 3-2  et on peut vous dire qu’à chaque fois qu’un gaucher se présentait à la plaque on avait nos gants dans la main, prêt à recevoir une balle! En 6ième, Connor Gillaspie nous ramènent tous à égalité avec une longue balle encore une fois tout près de nous! Pas de chance pour l’attraper par contre! Le match retombera dans un rythme lent. Par contre, on peut dire que nous avons eu notre matchs avec les plus beaux attrapés du voyage jusqu’à maintenant! Sam Fuld en a eu deux à lui seul : un en plongeant et un en sautant pour faire l’attrapé à la clôture. Michael Taylor des White Sox nous a aussi impressionné avec un superbe plongeon pour l’attrapé. Avec des coureurs aux extrémités en début de 8ième, les A’s vont profiter d’un amorti sacrifice pour marquer un point et prendre l’avance 4-3. On pensait que c’en était fini pour les White Sox. En début de 9ième, avec encore des coureurs aux extrémités pour les A’s, les White Sox enverront Ronald Belisario au monticule. Nous avons vécu une expérience particulière : les fans des White Sox l’ont hué! Steve à nos côté a hoché de la tête en nous expliquant que ce releveur avait une très mauvaise année. Les fans des White Sox ont une année difficile et ils font sentir leur mécontentement aux joueurs. Un autre joueur s’est fait hué quand il n’a pas semblé se forcer pour attraper une balle. Belisario fera le boulot en forcant les A’s à frapper dans un double jeu.  En fin de 9ième, Eric O’Flaherty est le lanceur des A’s, il fait du bon travail, 2 retraits, 2 prises et aucun coureur sur les sentiers. Tyler Flowers cognera la longue balle au champ gauche et on s’en va en supplémentaires! Free baseball!  10ième, 11ième, 12ième, à chaque manche, plusieurs fans quittaient le stade : on est quand même un lundi soir! En 12ième Tyler Flowers revient au marbre et s’élance sur le premier lancer : BOOM! Un autre circuit dans la gauche! Victoire des White Sox 5-4! ws14 On quitte le stade avec quelques constats. D’abord, les White Sox ont un bel héritage de Baseball et des fans qui aiment le baseball. Évidemment, le US Cellular Field n’est pas le Wrigley Field mais on peut affirmer que la visite vaut le détour. Ensuite, on comprend que, les stades qui ont été construits après celui-ci ont pris exemple : ils ont laissé de côté les erreurs des White Sox et pris les bons coups. À Montréal, on doit tenir compte de ce qui fonctionne bien et moins bien dans les stades récents comme le Target Field. Finalement, les fans des White Sox sont des beaux fans, ils ont une très belle rivalité avec les Cubs lors des Interligues. Nous les avons vus passer quelques commentaires aux fans des Athletics présents au match! D’ailleurs ceux-ci étaient très énervants! On peut dire qu’ils se sont tus lors de la deuxième longue balle de Flowers! ws11 Merci à Steve de nous avoir jasé! Il nous a d’ailleurs dit qu’il croyait que, en 1994, les White Sox auraient battu les Expos en Série Mondiale! Les White Sox étaient meneurs de leur division au moment de l’annulation de la saison. On quitte Chicago pour se diriger vers Louisville avant notre match à St. Louis. P.S. Saviez-vous qu’à son ouverture en 1991, le stade a conservé le nom de Comiskey Park. U.S. Cellular a acheté les droits de nom quelques années plus tard.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s