21ième arrêt: Target Field (5 septembre 2014)

Avant de quitter la ville de Kansas City, nous avions une petite visite à faire. Nous vous avons parlé des Kansas City Monarchs : l’équipe la plus marquante des Negro Leagues. C’est donc à Kansas City que l’on retrouve le Negro Leagues Baseball museum. Attention, ce n’est pas un temple de la renommée des joueurs afro américains. Si un joueur afro américain mérite d’être dans un temple de la renommée, c’est à Cooperstown qu’il doit être.

twins1 twins2

Le musée est situé dans le quartier historique de Kansas City et partage le même bâtiment que le musée du Jazz de Kansas City. On entre dans le musée et tout de suite on voit un terrain avec des statues de joueurs. Ils sont derrière un grillage et on n’y a accès qu’à la fin de la visite pour démontrer le parcours des joueurs qui ont subi la ségrégation au baseball. Une présentation vidéo nous en apprend plus sur les grands joueurs des Negro Leagues et sur la création et le développement de la ligue.

twins3

On a adoré lire comment Rube Foster a créé cette ligue dans un YMCA situé tout près du musée, comment Jackie Robinson a brisé la barrière de couleur (en passant par les royaux de Montréal) et comment Buck O’Neil est devenu une icône à travers le monde du baseball. Nous avons eu la chance de rencontrer Bob Kendrick, le président du musée. Bob nous a parlé de la collection de balles autographiées par des joueurs des Negro Leagues. Geddy Lee, membre du groupe de musique canadien Rush, a donné toutes ses balles au musée après les avoir acheté dans un encan. Lee est, comme nous, tombé en amour avec ce musée lors d’une visite à Kansas City.

twins4

Nous avons demandé à Bob Kendrick quel était l’héritage des Negro Leagues aujourd’hui. Oui on reconnait les grands noms qui sont passé par là et à quel point briser la barrière de couleur a ouvert la porte à des grands noms. Par contre, depuis plusieurs années, le nombre d’Afro américains dans la ligue majeure a fortement chuté (autour de 7%). De plus les jeunes afro américains ne jouent presque plus au baseball. Bob Kendrick à comme travail de conserver l’héritage de cette ligue qui, selon plusieurs, étaient du niveau des ligues à majeures avant que la barrière soit brisé. Comme Bob nous a dit, quel dommage que les joueurs ont pu intégrer les ligues si tard car nous ne saurons jamais si des joueurs comme Satchel Paige auraient pu devenir des étoiles dans les ligues majeures. Merci à Bob d’avoir pris le temps de nous rencontrer!

On quitte Kansas City en direction du Minnesota. Nous avions peu de temps car notre horaire est très chargé ces temps-ci : Lundi match à Denver, Mercredi match à Kansas city, Vendredi match à Minneapolis, Dimanche match à Milwaukee et Lundi match à Chicago! On adore!

twins5

Nous avons un peu de temps avant de se rendre au Target Field alors on arrête en banlieue de Minneapolis pour voir le Mall of America : le plus grand centre d’achat aux États-Unis! Parmi les particularités, on retrouve un aquarium à visiter et un grand parc d’attractions au centre du mail. Sans compter la multitude de magasins!

twins6

Prochain arrêt, on entre dans Minneapolis et on découvre la Chute Minnehaha. Une chute de 53 pieds qui est relié à la rivière Mississippi (que nous avons traversé dans le sud des États-Unis!). La ville de Minneapolis est reconnue pour ses parcs et ses lacs. Dans le parc, on découvre aussi la maison du fondateur de Minneapolis, la première habitation à l’ouest du Mississipi.

twins7

Nous sommes arrivés assez tôt en ville pour prendre un repas et se promener autour du Stade. Le target field est un très jeune stade : il fut ouvert en 2010 et a remplacé le vieux metrodome que les Twins partageaient avec les Vikings du Minnesota (équipe de la NFL).

Le Target Field est un stade qui se démarque des stades avec un extérieur en brique, les Twins ont opté pour la pierre de calcaire. Cela donne une belle couleur sable au stade. Dehors, on retrouve aussi un voile qui couvre le stationnement à étage directement à côté du stade : c’est pas mal moins laid! Le voile bouge avec le vent et est illuminé le soir. Autour et sur la Target Plaza, on retrouve plusieurs statues de joueurs et de pionniers de l’équipe en plus d’avoir des photos des anciens domiciles des équipes du Minnesota.

twins8 twins9

Le Target Field a été l’hôte, en 2014, du match des étoiles. Pour l’occasion, ils ont ressorti un grand classique du baseball américain : Peanuts! On retrouve des statues de Lucy, Linus, Charlie Brown, Peppermint Patty et bien sur Snoopy avec son écuelle! Les gens ont beaucoup apprécié le thème! Recevoir le match des étoiles est toujours un honneur et les fans s’arrachent les billets à gros prix : surtout à la dernière saison de Derek Jeter.

twins12

À l’intérieur, on observe les différentes caractéristiques. Le stade est très ‘’vert’’ : chaque soir, tous les déchets sont triés à la main pour s’assurer de conserver les produits qui se recyclent. Aussi, l’eau de pluie est récupérée par un système de drainage, filtrée et réutilisée pour l’arrosage du terrain et pour les toilettes. Ils sont considérés comme le stade le plus vert aux États-Unis.

twins10

Aussi à l’intérieur, choix de nourriture et de bière est très local. On peut d’ailleurs essayer le fameux ‘’Jucy Lucy’’ un cheeseburger avec le fromage à l’intérieur de la boulette! Un des bars permet d’être sur le plancher de l’ancien domicile des Timberwolves du Minnesota, équipe de la NBA. Au premier balcon, on peut observer les différentes étapes de la construction du Target Field en plus de voir les ‘’premiers’’ du Stade : premier but utilisé, balle du premier coup sûr, balle du premier coup de circuit, etc.

twins13

La visite n’étant pas trop longue, on s’assoit dans les bleachers du Target Field et on essaie d’attraper une balle lors de la pratique au bâton. Un des releveurs des Angels, Jason Grilli, reconnait nos chandails des expos. Il nous parle un peu et nous explique qu’il a déjà joué au stade olympique. C’est l’endroit où il a cogné son seul coup de circuit en carrière, en 2001, alors qu’il jouait pour les Marlins! Jason a été très gentil avec nous et les autres fans autour de nous en répondant aux questions. Il nous a donné et signé une balle! Notre première du voyage! Très ‘’classy’’ comme joueur.

twins17

Assis à nos bancs, on observe un peu autour de nous. Une particularité du stade est que, sous l’abri qui recouvre le balcon supérieur, les architectes ont décidé d’installer du soffite au lieu de laisser la vue sur les traverses d’acier ou le béton. Aussi, on observe le Budweiser Deck au champ gauche, un grand bar d’où les fans peuvent observer le match. D’ailleurs, au balcon supérieur, les fans ont accès à un bar derrière le marbre d’où nous avons une belle vue un peu comme celle que l’on voit en général aux niveaux plus bas, mais celui-ci ne requiert aucun billet particulier et est ouvert à tous! On apprécie en tant que fans qui ne peuvent pas payer 65$ pour des billets!

twins19

Le stade, à sa construction, était supposé être un stade neutre : pas plus d’avantage pour les frappeurs que pour les lanceurs. Par contre, lors du match, on a trouvé que c’est un stade qui avantage les lanceurs : il est difficile pour les frappeurs d’envoyer la balle au-delà des limites du terrain. Nous avons aussi trouvé que les murs sont imprévisibles lorsque les balles rebondissent et cela semble ennuyer les joueurs au champ.

twins14

Pour les matchs, les Angels, équipe avec la meilleur fiche de la ligue, affrontaient les Twins, pratiquement éliminés des séries d’après-saison. Les lanceurs étaient Matt Shoemaker (Angels) et Ricky Nolasco (Twins). Ça commence mal, Kole Calhoun marque sur une erreur de Trevor Plouffe dès le début du match : 1-0 Angels. Les Twins marqueront eux aussi en 1ère manche sur un ballon sacrifice. Les deux équipes vont s’échanger 1 point en 2ième, celui des Twins sur un coup de circuit d’Oswaldo Arcia. Même chose en 4ième manche et nous avons encore l’égalité 3-3. Les Twins prendront l’avance pour la première fois du match en 6ième sur un simple d’Aaron Hicks. En 8ième, les Angels Reprennent l’avance sur des doubles de Calhoun et Trout : 6-4 Angels. Tout semblait finit pour les Twins mais, avec deux coureurs sur les sentiers et 2 retraits, Trevor Plouffe se reprend et cogne un solide double sur la clôture et les Twins créée l’égalité! Nous allons en supplémentaires! Les lanceurs des Twins semblaient épuisés, nous étions déjà au 9ième lanceur quand Jared Burton s’amènera au monticule. Erick Aybar frappera un ballon sacrifice qui sera bon pour 1 pont : 7-6 Angels. Kevin Jepsen sera le lanceur des Angels pour tenter de finir le match. Les 3 frappeurs des Twins frapperont des roulants à l’avant champ et les Angels gagnent le match 7-6. Le jeu du match : un attrapé sur la clôture de Jordan Schafer pour le 3ième retrait en 9ième! Le vidéo ici!

twins15 twins18

Bon on doit dire qu’on espérait avoir une bonne foule pour ce match du Vendredi soir. On trouvait qu’il y avait peu de gens présent quelques minutes avant le premier lancer… À la fin du match, on a quand même annoncé une foule de plus de 23,000 fans. On peut vous affirmer que, vers la 7ième manche, il y avait très peu des 23,000 annoncés encore au match. En 10ième manche, il ne restait pas beaucoup plus que 8,000 fans. On a demandé à notre placier où étaient tous les partisans. Il nous a d’abord expliqué que c’était le premier vendredi soir où les écoles secondaires jouaient leurs matchs de football. Aussi, il est évident que les fans se déplacent beaucoup moins tenant compte de la fiche de leur équipe locale. Quand on lui a parlé de l’attitude des fans, il nous a dit que, comparativement à d’autres villes, les fans qui se présentent aux matchs sont des vrais fans de baseball. On a remarqué que, dans les estrades, plusieurs fans semblaient déçus de leur équipe tout en continuant à l’encourager. On retrouvait aussi la foule du vendredi soir : les gens qui arrivent en 3ième manche avec une bière à la main et qui parte à la fin de la 7ième manche!

twins16

En quittant le match, nous avons remarqué que le transport en commun autour du stade est très efficace. De plus, des couloirs intérieurs passent par-dessus la rue et dirigent les fans en voiture comme nous vers les stationnements sans que nous ayons à sortir dehors. On voit que le quartier autour du stade se développe avec le stade et l’aréna situé tout près mais on a trouvé le coin un peu louche quand même!

twins20

Notre visite à Minneapolis fut brève mais bien. Nous avons beaucoup apprécié le stade et ça nous donne espoir d’avoir un stade ouvert à Montréal tenant compte qu’il fait quand même froid au Minnesota. Un des placiers nous a parlé des matchs annulés par la neige un peu plus tôt cette année! Les gens étaient très sympathique et on se fait toujours demandé deux questions : est-ce qu’on vient vraiment de Montréal et est-ce que nous sommes des fans des Nationals! Les Twins ont une belle histoire de baseball et des bons fans, on leur souhaite bonne chance pour la fin de la saison!

twins11

Prochain arrêt : Milwaukee et le Miller Park!

P.S. Saviez-vous que l’affiche au champ centre qui représente deux joueurs qui se serrent la main au-dessus de la rivière Mississippi représente les deux équipes mineures qui étaient dans les villes jumelles avant les Twins? Les Saints de Saint Paul et Les Minneapolis Millers!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s